Deux heures par semaine de Mathilde La Musse reçoit la Mention Prix Alice Guy au Nikon Film Festival. Félicitations !

Rêves de femme

Pour inciter les femmes à réaliser leurs rêves et donc leurs films, le Nikon Film Festival a, pour sa 12e édition, décidé de remettre une Mention Prix Alice Guy à une réalisatrice. C’est donc Mathilde La Musse qui l’emporte avec Deux heures par semaine.  Ce film efficace met en perspective le rêve, sa valeur financière qui varie suivant d’où l’on vient. Il fait aussi se percuter le fantasme, la rêverie et le cauchemar. Et tout cela en 2mn 20 selon la contrainte  imposée. Une belle mise en abîme du thème choisi pour cette douzième édition : le rêve. Il a été produit par l’actrice Zita Hanrot et son alter ego Ambroise Sabbagh et un crowdfunfing. Les actrices Mathilde La Musse, Clémence Boisnard et Michèle Sevré l’interprètent.

Mention Prix Alice au Nikon Film Festival- prixaliceguy

Deux heures par semaine de Mathilde La Musse, première Mention Prix Alice Guy du Nikon Film Festival

La Mention Prix Alice Guy a été attribuée par le jury critique auquel Cine-Woman participe depuis 4 ans. Celui-ci était composé d’une douzaine de journalistes d’horizons variés. Elle permet à ce pôle de spécialistes d’offrir un second prix à son court palmarès qui ne comprenait jusqu’à présent qu’une seule récompense. Or, il est souvent cruel de n’avoir qu’un élu quand la sélection compte 50 films et autant d’enthousiasme.

11 prix et une Mention

Le palmarès du Nikon Film Festival s’est étoffé au fil de ses douze éditions. Il compte désormais 11 prix plus cette nouvelle mention qui vise à encourager les filles à oser. Mettre un tel coup de projecteur a vocation, selon Alexandre Dino, le responsable du Nikon Film Festival, à inciter les femmes à participer plus qu’elles ne le font à ce concours pourtant ouvert à toutes et à tous, à se sentir plus légitimes et plus reconnues. “Qu’elles s’emparent du cinéma pour exprimer leur vision du monde et de la vie, comme le conseillait la pionnière Alice Guy, puisque c’est l’art le plus proche d’elles, le plus facile pour qu’elles s’expriment”. 

Mention Prix Alice au Nikon Film Festival- prixaliceguy

Véronique Le Bris, la fondatrice du Prix Alice Guy et Patrick Fabre, l’excellent présentateur de la soirée, membre du collectif 50/50 et supporter convaincu du Prix Alice Guy

Notons que les liens entre le Nikon Film Festival et le Prix Alice Guy sont déjà nombreux. Cette année, Audrey Diwan, la lauréate du Prix Alice Guy 2022, était membre du jury officiel, aux côtés d’Aïssa Maïga, finaliste et de Lyna Khoudri, révélée par Papicha de Mounia Meddour, Prix Alice Guy 2020. Maïmouna Doucouré, Prix Alice Guy 2021 pour Mignonnes, était dans la salle elle aussi, membre du jury du Nikon Film Festival 2021, dont l’édition n’avait pu avoir lieu qu’en en ligne.