Que pèsent les femmes dans le cinéma français? Voici en quelques chiffres ce qu’elles représentent.

Femme et cinéma : les chiffres-clés

Le constat est cruel. Les chiffres encore plus. Non seulement les réalisatrices sont les grandes absentes des palmarès de cinéma, mais leurs carrières sont un parcours du combattant inconcevable. Et à l’école, pourtant, elles démarrent plutôt bien.

Et pourtant, les femmes restent les spectatrices les plus fidèles.

Dans les écoles

55% des étudiants des écoles de cinéma étaient des étudiantes en 2016 et 44% des réalisatrices françaises en sortaient.

Femmes & cinéma : les chiffres-clés - Le Prix Alice Guy 2018

C’est l’endroit où la parité est la mieux respectée. Mais le bât blesse dès la sortie.

Dans la vie active

En France, les femmes représentent :

  • 30% des actifs du secteur du cinéma
  • 96% des scriptes
  • 88,4% des costumiers et habilleurs
  • 74% des coiffeurs et maquilleurs

Mais seulement

  • 27% des scénaristes
  • 21,1% des dirigeants de sociétés cinématographiques

Femmes & cinéma : les chiffres-clés - Le Prix Alice Guy 2018

  • 22,6% des films sont réalisés ou co-réalisés par des femmes depuis 2005, soit 1 film sur 5
  • 27,6% sont des premiers films, 25,2% des deuxième films et 17,2% des troisième films.

Financer leurs films

  • 28% des projets aidés par l’avance sur recettes du CNC étaient portés par des femmes (entre 2008-2015)
  • 15% des fonds publics européens alloués au cinéma le sont à des femmes

Le budget moyen d’un film est de 3,47 Millions d’euros pour une femme contre 5,51 Millions pour un homme.
Entre 2006 et 2016 aucune femme n’a disposé d’un budget de plus de 20 millions d’euros pour faire un film

Femmes & cinéma : les chiffres-clés - Le Prix Alice Guy 2018

  • – 42%, c’est la différence de salaire horaire en défaveur des réalisatrices par rapport aux réalisateurs

Dans les films

  • 37% des personnages principaux des films sont des femmes

Les 5 professions où les femmes sont les plus représentées à l’écran (dans le cinéma américain) :

Femmes & cinéma : les chiffres-clés - Le Prix Alice Guy 2018

Mélanie Laurent dans La Rafle de Rose Bosch

  1.  infirmière
  2. secrétaire
  3. professeur
  4. serveuse
  5. caissière
  • 40% des 4000 films américains étudiés entre 1995 et 2015 ne passent pas le Test de Bechdel (qui comporte 3 critères : deux femmes parlent entre elles d’autre chose que d’un homme)

Dans les festivals

Entre 2005 et 2015, les films de femmes représentaient :

  • 6% des films en Compétition officielle au Festival de Cannes
  • 16% en Sélection Officielle – Un Certain regard
  • 15% à la Quinzaine des réalisateurs
  • 17% à la Semaine de la critique

Dans les palmarès

Les femmes sont les grandes absentes des palmarès. Leur travail est rarement valorisé et récompensé.

  • 1 Palme d’Or en 71 éditions du Festival de Cannes pour Jane Campion pour La Leçon de piano
  • 1 Oscar du meilleur réalisateur en 91 éditions pour Kathryn Bigelow pour Démineurs
  • 1 César de meilleur réalisateur en 44 éditions pour Tonie Marshall pour Vénus beauté (Institut)
  • 4 films de réalisatrices ont reçu un César du meilleur film :
Femmes & cinéma : les chiffres-clés - Le Prix Alice Guy 2018

Marina Hands dans Lady Chatterley de Pascale Ferrand

  1. 1986 : Trois hommes et un couffin de Coline Serreau
  2. 2000 : Vénus beauté (Institut) de Tonie Marshall
  3. 2001 : Le goût des autres d’Agnès Jaoui
  4. 2007 : Lady Chatterley de Pascale Ferran

Devant les écrans

  • 51,3% de spectatrices en France
  • 54,3% des entrées salle sont le fait des femmes
  • En 2017, les femmes comptaient en moyenne 5,2 entrées au cinéma contre 4,6 pour les hommes.

© Bruno Calvo – Gaumont

Sources : Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi ! de Brigitte Rollet – France Inter – Radio France – Le Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes – la Guilde des scénaristes – Kering – le CNC – le CSA – Le deuxième regard – EWA

Inscrivez-vous à la newsletter

Pour recevoir toutes les actualités du prix Alice Guy

Merci pour votre inscription !